Le Village Magique de Cuetzalan

par | 8 Mai 2022 | Villages magiques

Le village compte parmi les plus anciens villages magiques labellisés puisqu’il a été reconnu comme tel en 2002. Tel un trésor bien gardé, il se cache au creux d’un canyon luxuriant de la Sierra Norte, là où chaque matin la brume s’accroche aux toits de tuiles rouges qui chapeautent les maisons basses et aux murs épais blanchis à la chaux et bordés de rouge brun. Un climat chaud et humide qui nourrit palmiers et bananiers et bien sûr les plantations de caféiers qui enserrent le village et donnent un café local très aromatique. 

Avec son urbanisation particulière qui veut que le village s’arrime sur le flanc de la montagne dessinant ainsi un vaste zócalo surélevé de nombreuses marches et avec ses venelles empierrées pentues, Cuetzalan vous plonge dans un passé intemporel. Surtout si la visite se fait un dimanche, jour de tianguis, le marché traditionnel, à savoir que les indigènes nahuatl convergent vers le village pour y vendre leurs légumes mais aussi leur artisanat aux couleurs chatoyantes et des montagnes de petits pains sucrés qu’on appelle ici « pan dulce » . 

Il n’est pas une marche qui ne soit squattée pour y installer un étal, souvent à même le sol, et le regard est immanquablement attiré par ces hommes souvent vêtus de blanc avec un sombrero de fibres de jonote et ces femmes dont les jupes blanches plissées sont égayées par des ceintures tressées, un tablier coloré et un huilpil, corsage brodé de fleurs aux couleurs vives. Elles nouent autour du cou ou sur leurs cheveux tressés un quechquemitl soit un châle triangulaire blanc délicatement brodé. Difficile de leur faire la conversation car la population nahuatl a conservé sa langue et ce sont les plus jeunes scolarisés qui peuvent vous aider à appréhender cette culture ancestrale.

 

C’est aussi le dimanche que les Voladores, ces hommes-oiseaux, se donnent en spectacle autour d’un mât vertigineux planté sur le parvis de l’église St-François d’Assise. Un spectacle envoutant qui répète un rituel préhispanique totonaque en l’honneur du lien indéfectible entre les hommes et les dieux. Savez-vous que le nom du village signifie « endroit où abondent les quetzales », ces magnifiques oiseaux mythiques aux merveilleuses plumes colorées qui jadis étaient livrées au peuple aztèque comme un tribut ? 

Il reste ensuite à prendre de la hauteur en grimpant vers le sanctuaire de la Vierge de Guadalupe connu aussi comme l’église de Jarritos. Edifiée à la fin du 19ème siècle au cœur du cimetière de la ville par l’architecte français Violet le Duc, qui avait déjà construit le sanctuaire de Lourdes, la façade de l’église affiche un style néogothique mais le plus étonnant est dans la haute tour du clocher dont les arêtes sont soulignées d’un cordon de petites jarres en céramique qui lui ont donné son surnom. La promenade autour des tombes permet de découvrir une vue imprenable sur l’étagement des toits de Cuetzalan incrusté dans un vaste environnement montagneux et verdoyant qui abrite grottes et cascades pour les passionnés d’écotourisme.

Le village de Cuetzalan est situé dans le nord-est de l’Etat de Puebla. Climat chaud et humide, semi-tropical, avec de violents orages, très spectaculaires.

Activité économique principale : culture du café (cette région, qui inclut l’Etat de Veracruz, est l’une des trois grandes zones de production au Mexique, avec l’Etat de Chiapas et l’Etat du Tabasco). N’hésitez d’ailleurs pas à en acheter à l’occasion d’un passage dans cette région, il est vraiment délicieux.

Marché typique tous l

https://www.cuetzalan.gob.mx/turismo/

https://www.instagram.com/cuetzalan_pueblo_magico/

https://www.facebook.com/CuetzalanPuebloMagicoTurismo/

http://sectur.puebla.gob.mx/

https://www.visitpuebla.mx

Auteur/autrice

Pin It on Pinterest